Les 10 meilleurs spots mondiaux

Aloha !

Vous trouverez dans cet article les 10 meilleurs spots mondiaux. J’espère que cela vous plaira


  1. Bells Beach – Situé en Australie, est un des spot historique et spirituel du pays. Ce spot a vu naitre quelques-uns des meilleurs surfeurs du monde comme Mick Fanning. Cet endroit et aussi bien adapté pour les niveaux intermédiaires qu’experts. On y retrouve principalement des vagues reef, beach et point break, qui sont des vagues qui démarrent toujours du même endroit pour venir se casser sur le sable ou la roche. Si vous souhaitez vous y rendre, je vous conseille entre mars et octobres car les conditions seront meilleures. De plus, tous les ans au moment de Pâcques, vous trouverez le Rip Curl Pro : une compétition de surf ! Sans oublier le fameux Music Festival, incontournable si vous passez dans l’état de Victoria en Australie.

 Alors, est ce que tu rêves de glisser sur la vague “géante “ de Bells beach comme Bodhi ?

 


2. Uluwatu, Indonésie – Est un spot unique en son genre, se trouvant au pied d’une falaise dans la péninsule de Bukit à l’extrémité Sud de Bali. Vous y trouverez des vagues de type point break de classe mondiale ainsi qu’une gauche mythique qui est mondialement connue. Cependant, un certain niveau est exigé si vous voulez savourez votre session. Pour les débutants, je vous conseille de privilégier le spot de Dreamland qui est juste à côté.

PS : pour être tranquille, évitez de vous y rendre entre juillet et août

 


3. Cloudbreak– Est un spot situé aux Fiji. Cette vague incroyable déroule sur un récif corallien et peut ouvrir sur 500 mètres, l’équivalent d’une autoroute de plaisir pour tout surfeur qui se respecte. Si elle est aussi recherchée, c’est aussi parce que cloudbreak est extrêmement protégé, l’accès aux Fiji n’est pas facile et celui au spot encore plus compliqué : il faut prendre un bateau et attendre parfois plusieurs jours pour des conditions favorables ! S’y rendre entre avril et octobre est la meilleure période !

 


4. Teahupo’o, Tahiti Ce spot connu mondialement pour ses vagues puissantes et régulières mais surtout aussi pour sa célèbre gauche. Cette dernière est d’environ 3 mètres, une masse aussi somptueuse que périlleuse, laisse apparaître le récif corallien en se creusant. Spectaculaire! Seuls les grands surfeurs sont invités à s’y aventurer.

Cependant, ce spot n’est pas ouvert à tous. Les vagues sont dangereuses car le fond escarpé crée des vagues particulières qui nécessitent un take-off instantané. Il est donc important d’avoir un certain niveau de surf avant de tenter l’expérience.

Par ailleurs, il fut récemment annoncé que Teahupoo serait le spot où se dérouleront les compétitions de surf, lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.

 


5. Banzai Pipeline, Hawaï – Pipeline est la vague la plus connue et la plus dangereuse du monde. Les meilleurs surfeurs de la planète s’affrontent ici, sur le North Shore de l’île d’Oahu, lors de compétitions prestigieuses. Ce spot est connu pour ses gros rouleaux qui déferlent de l’Ouest pour casser sur un haut fond de lave. Il n’est donc as rare d’y voir déferler des rouleaux de 6 mètres de haut !                                        Malgré ces vagues extraordinaires, cet endroit reste très dangereux car il est proche du fond de corail fait de pipeline.

 


6. Fernando de Noronha, Brésil – Il s’agit d’une réserve naturelle classé à l’Unesco. Pour y accéder, un visa et une taxe de préservation de la nature sont indispensables. Ce cadre idyllique accueille des vagues massives et régulières qu’on appelle des Beach Break ! Si vous souhaitez surfer ce spot iconique, je vous conseille d’y aller entre décembre et avril car c’est à cette période que les vagues se forment.

 


7. Waimea, Hawaï – Il s’agit aussi d’un des spots les plus connus au monde pour la pratique du Big Wave Riding. C’est sur ce spot mythique, situé dans le nord de l’ile d’Honolulu sur l’archipel d’Hawaii, que se sont forgés des légendes du surf comme Greg Noll ou Pat Curren à la fin année 50.

La vague de Waimea est un défi pour chaque surfeur : dès la mise à l’eau il faut affronter un énorme short break avant de ramer sur plusieurs centaines de mètres. Quand on arrive enfin au pic on se rend compte immédiatement de la prise de risque avec les courants violents, les rochers qui entourent la baie et surtout les vagues gigantesques et creusent.

Ce sont ces dangers qui ont fait rentrer ce spot dans la légende !

 


8. Les îles Mentawai, Indonésie– Cet archipel se situe au large de la côte Ouest de Sumatra et compte 4 îles principales dont Siberut qui s’étend sur plus de 100km de long et 40km de large. Ce spot attire la houle toute l’année mais la saison la plus constante se trouve entre avril et novembre. Les vagues peuvent varier de 2 à 12 pieds. En revanche lorsque les grosses houles débarquent, des vagues de plus de 15 pieds peuvent être enregistrées, ce qui devrait plaire aux chausseurs de gigantesques tubes… De plus, il est le point de Burgerworld, qui est une droite plutôt amusante avec des petites sections

 


9. Peniche Supertubos, Portugal– C’est le meilleur spot du Portugal et l’un des plus beaux d’Europe !

Cette vague déroule au sud de la ville de Peniche. Elle est idéalement placée pour supporter les grosses houles du nord. Ce beach break déroule surtout en gauche et il est surtout renommé pour la puissance de ses tubes. Toute l’année, vous profiterez d’un vent offshore (vent venant de la terre) qui vous permettra si vous débutez, d’avoir des conditions optimales lors de votre apprentissage dans le monde du surf.

 


10. Peahi, Hawaï – Qui est aussi appelé Jaws, à cause de la férocité de ses vagues, qui peuvent aller jusqu’à 48km par heure lorsque les conditions climatiques sont réunies. Je vous conseille la période de décembre – février pour vous y rendre. Peahi a été popularisé par le big wave rider Laird Hamilton. Ce spot a permis de développer une nouvelle technique de surf afin de pouvoir rider des vagues d’une assez grosses importances pour être prises en ramant : « Le Tow in » Pour pouvoir surfer cette vague, un gilet de sauvetage doit être porté.

PS : un jet ski et une corde de ski nautique ainsi qu’une bonne coordination entre le jet ski et big wave rider est primordiale