Les conditions météorologiques pour Surfer

Aloha !

Aujourd’hui on se retrouve pour un nouvel article plus qu’indispensable à savoir : Les conditions météo idéales pour surfer.  Les conditions météorologiques jouent un rôle crucial pour qu’un spot de surf marche au mieux. Tous les spots de surf ne marchent pas avec les mêmes conditions. Plusieurs facteurs rentrent en compte : le coefficient, la marée, la houle, le vent etc.

☼ Tout d’abord, il faut savoir que les marées ainsi que les coefficients sont deux facteurs à prendre en compte, une fois de plus, tout dépend des spots, les conditions peuvent être idéales à marée basse et d’autre à marée haute. C’est le même principe pour les coefficients.

De plus, suivant la région où se situe le spot, les marées sont moins importantes voire inexistantes, c’est à dire le marnage est très faible voir presque nul (Marnage = différence de hauteur d’eau entre la haute et la basse, plus le coefficient est petit moins le marnage est important).

Il faut savoir que plus un coefficient est élevé, plus les vagues seront consistantes et rapides.

La marée basse sera plus adaptée pour vous car il s’agit de vagues d’environ 50 cm, elles se forment plus facilement et permettent un apprentissage plus simple.

☼ Concernant le vent,  son orientation est l’une des premières choses à regarder pour préparer sa session.Vous trouverez des vents :

Offshore → C’est le vent recherché par les surfeurs, le meilleur, il arrive face à l’océan, face aux vagues. Il rend le plan l’eau bien lisse sans clapot et fais creuser les vagues.

Onshore → Ce vent est beaucoup moins favorable à des conditions parfaites, c’est le contraire du vent offshore sa direction est de l’océan vers la terre. Il donne un plan d’eau fripé agité, il détériore la qualité des vagues en les écrasants.

Sideshore → Ce vent vient de côté par rapport aux vagues, il n’est également pas parfait car il détériore le plan d’eau et la qualité des vagues, tout dépend de son orientation, plus sa direction sera orientée de côté par rapport aux vagues, plus il détériorera le plan d’eau.

 

☼ Pour les vagues, la taille est ce que l’on va regarder généralement en premier, Il n’y a pas de taille de vague parfaite, tout va dépendre du spot ainsi que du niveau du surfeur. Certains spots vont marcher avec de fortes houles et d’autre vont surcharger lorsque la taille des vagues est trop importante.

La période des vagues rentre aussi en compte, elle correspond à la distance entre chaque vague et se calcule en seconde. Plus la période est élevée plus les vagues seront espacées entre elles et seront puissantes. Une période moyenne est généralement la plus favorable environ entre 9 et 12 secondes, mais encore une fois cela dépendra du spot. Une période trop faible impactera la puissance des vagues.

☼L’orientation de la houle doit être également surveillée car toutes les orientations de houle ne marchent pas de la même façon lorsqu’elles arrivent sur un banc de sable ou sur un reef. Concernant les bancs de sables, eux sont mouvants à cause des vagues et des courants d’eau. Pour ce qui est des reefs, eux ne bougent pas.

La population : Même si ce n’est pas une météorologique la population sur un sport est un facteur à prendre en compte, un spot surpeuplé sera beaucoup moins agréable à surfer qu’un spot calme.

Pour retrouver toutes ces informations, je vous ai sélectionné quelques sites où vous pourrez aller voir plus en détails

1) Wisuki : Vous pouvez suivre l’actualité de nombreux spots et de nombreux services : alerte météo, prévisions météo, comparaison, statistiques des spots et réseau webcam où se partage la situation des spots au moment même.

2) MSW (Magic Sea Weed) : 1,5 millions de surfer dans le monde l’ont adopté ! Il s’agit du plus ancien et détaillé site de prévisions de surf. Ce site couvre plus de 3 000 plages dans 180 pays. Le but de MSW est de vous fournir les outils pour devenir votre propre expert en prévision.

 

Ça y est ! Vous êtes des pro des conditions météo maintenant. 

 

A l’eau Miss & Mister météo